Rechercher
  • Le Zèbre épicurien

Domaine Peter Sichel - Languedoc - France

Accrochez vos ceintures et soyez prêts pour un voyage dans la vallée des merveilles !


Lorsque j'ai discuté pour la première fois avec Alexander, nous nous sommes vite entendus sur une chose : la dégustation d'un vin ne s'arrête pas aux caractéristiques techniques. Non, pour nous, la plus belle expérience gustative est celle qui fait voyager notre âme sans même quitter notre chaise.

Cette notion de flacon qui représente le lieu qui l'a vu naître, ce sentiment qu'en fermant les yeux l'ont peut voir et sentir ce que ressentent les ceps de vignes, c'est la vocation d'Alexander Sichel !

Lorsque Alexander s'est lancé dans cette aventure, il ne partait pas les mains vides. Entre ses mains et sous ses pieds, l'héritage du Château Trillol de son grand-père déjà reconnu pour la qualité de ses vins. Mais le jeune homme, lorsqu'il prend les rennes du domaine (et le rebaptise Domaine Peter Sichel ) a une volonté charnelle : faire de cet héritage un ambassadeur de sa vallée, celle de Cucugnan !

Il réduit alors la taille du vignoble et ne garde que les meilleures parcelles, se lance dans l'agroforesterie (apportant biodiversité, les chauves-souris par exemple étant les meilleures protectrices contre certains nuisibles de la vigne), biodynamie et nouvelles techniques de vinification comme cette Roussanne élevée en amphore dont on ne peut que saluer le résultat (fruits à noyaux, pâte d'amande, miam )

Mais le point fort de ce terroir reste ses vins rouges d'altitude ! Ici, le raisin mûrit lentement et concentre les arômes infusés de garrigues et maquis alentours, loin du tumulte et des maladies, vignoble ermite et peut-être même monastique. De vrais vins de terroir très digestes aux notes de fruits noirs, de garrigue, d'épices.

Alors oui, j'ai voyagé en dégustant cet IGP Pays de Cucugnan (volonté de sortir de l'appellation Corbières et de valoriser ce terroir de moyenne montagne) !

J'ai senti le maquis, j'ai vu Quéribus me contempler, j'ai entendu les moutons venus pâturer entre les rangs de vigne, et j'ai senti ce vent frais me ramenant doucement de ce pays Cathare vers "mes" Alpes.. j'ai ouvert les yeux, retour à la maison.


Le voyage sans bouger de sa chaise

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout